Pierre Véry: Signé : Aloutte

Un « roman policier » pour les enfants. Je dois admettre qu’il est un peu médiocre, mais j’ai un faible pour le livre : je l’ai lu la première fois quand j’était environ aussi âgé que le héros – et aussi petit, fluet et seul comme lui. (À vrai dire, il était un des amis imaginaires de mon enfance.)

Alors, jusque-là j’ai lu – en français – trois livres pour les enfants et une bande dessinée*. Ils me plaisaient tous les quatre, mais le temps est venu de lire un pour les adultes. Ainsi, j’ai commencé La soupe aux choux. Et après ça … finalement quelque chose que je n’ai jamais lu même en traduction ?
 

* Extraordinaire : je n’ai lu que quatre livres en gaélique écossais …

 

Coupe de cheveux

Après plusieurs mois (neuf, moins un jour), j’ai osé aller à la coiffeuse. Et même si, vers la fin, mon nez (qui voulait couler) et mon cou (qui voulait tousser) m’ont plutôt ennuyé, j’ai survécu. Comme toujours, après un temps tellement long il est agréable d’avoir soudainement les cheveux courts qui … rétrécit ? je pense une coiffure comme celle-ci, au lieu des cheveux qui atteignent les épaules.

 

Pizza

Incroyable. Ces jours-ci, je mange généralement juste des soupes, des petits pains (avec beaucoup de thé) et des œufs. Mais aujourd’hui, j’ai acheté neuf mini-pizzas (270 g en tout) et je les ai toutes mangées. Bien sûr, avec beaucoup de thé; néanmoins, je les ai mangées d’un trait et je les ai même appreciées. Peut-être que je pourrai aller pour manger dans un restaurant bientôt …

 

Gâteries

Il était drôle. Après l’hôpital, et quand je pouvais manger de nouveau, j’achetais souvent des choses que je n’avais pas eu l’habitude d’acheter avant pendant des anées, bien qu’il était souvent assez dur les bien apprécier. Du camembert, des spaghetti, des aliments sucré pour bébé (goût de fraises ou d’abricots), … J’ai même acheté une poêle et j’ai pris des œufs brouillés, du SPAM et des saucisses de hot-dog poêlées …

Bien sûr, après ça la beuverie a commencée et je ne mangeais pratiquement rien …

 

Printemps ’17

Bon. La beuverie est terminé, et bien que je sois toujours quelque peu faible, je relève. Et parce que j’ai raté à la fois 1er mars, le début du « printemps météorologique » (il faisait encore assez froid ici) et 20ème mars, le début du « printemps astronomique » (la beuverie), il était grand temps que je remplace mes économiseurs d’écran: l’hiver par le printemps. Alors, je viens de le faire.

 

Mariages homosexuels en Finlande

Du 1er mars, les mariages entre personnes de même sexe se produisent au 22e pays: Finlande. Ça signifie qu’ils se produisent dans tout les pays nordiques (y compris le Groenland mais sauf les Îles Féroé).

(Et aujourd’hui, 7e mars, c’est l’anniversaire de la perte de ma virginité. Intéressant: en ce temps-là, j’avais 22 ans. Et en juillet il sera 22 ans depuis mon dernier rapport sexuel. Je serai chaste plus longtemps qu’avant le premier …)

 

Macabre

Il y a environ deux ans et demi, j’allais au magasin quand un homme, qui paraît avoir à peu près 17 ans, m’a demandé dans la Panmure Street une sèche. J’ai refusé, bien qu’il était plutôt mignon, puisque j’ai eu le dernier clope sur moi. Mais quand j’ai vu le mois dernier la photo de Steven Russell, semblable à lui, de 20 ans d’âge et assassiné dans la Bardowie Street, près de la Rue Panmure … bien sûr, je ne suis pas du tout certain: ça aurait pu être un homme complètement différent. Néanmoins, c’était très perturbant.

 

35 millions de Canadiens

Apparemment, le recensement canadien n’a pas été fait en 2011, mais l’année dernière, et les résultats clés ont été publiés ce mois: il y avait 35 151 728 habitants. Je me suis étonné que le tiers des trente-cinq millions vivent aux trois villes les plus grands (Toronto, Montréal et Vancouver) et les deux tiers à 100 kilomètres (62 milles) de la frontière sud. C’est bien plus fou que l’Écosse avec sa Central Belt . . .

 

René Goscinny: Le Petit Nicolas

La deuxième livre que j’ai lu en français – et je l’aimais autant que Le Petit Prince. Peut-être parce que mon français était un peu meilleur ; peut-être parce que le français de Nicholas est plus simple que le français de Saint-Exupéry ; peut-être parce que ces jours-ci, j’ai besoin de litératture humoristique. De toute façon, bien que je ressemblais (étant enfant) plus à Agnan qu’à Nicholas, j’ai apprécié les histoires : il n’est pas hors de question que j’acheterai un suite ou deux …

 

Tablette

Après avoir beaucoup réflechi, j’ai décidé de n’emporter pas mon ordinateur à l’hôpital. J’avait peur de le perdre (non: j’avais peur que quelqu’un le vole). Mais des semaines sans ordi, juste avec le smartphone et la liseuse ? Ainsi, j’ai acheté une tablette. Après tout, je pourrais l’utiliser dans un avenir plus lointain si/lorsque l’ordi meurt. Bien sûr, seulement jusqu’à ce que j’aurai un nouvel ordi – la tablette a le putain de tchèque préinstallé …

 

La visite des parents

Ce n’était pas mauvais, après tout. Il est vrai qu’après hier soir ensemble, ils sont venu chez moi matin aujourd’hui et j’avais à passer plus de temps avec eux. Mais ils ne voulaient pas que les rendez-vous aient duré trop longtemps. Et étrangement, il y avait souvent des moments de silence ; c’est normal que je ne sais pas de quoi parler avec des gens, mais ils (surtout elle) sont généralement plutôt bavards. Peut-être qu’ils étaient fatigués après leur voyage. Cependant, ça signifiait que je devais, au lieu de me méfier de questions indiscrètes, me méfier que mon esprit n’erre pas.

 

Toutes les images sauvegardés sur le Net

Il durait un an et demie, mais j’ai réussi. Toutes mes images (3 088) sont maintenant sur un compte Flickr (j’en avais trois), plus ou moins par ordre chronologique. Il y a juste un problème : j’ai supprimé un des autres comptes, mais je ne peux pas supprimer l’autre (le CAPTCHA ne marche pas). Eh bien, il e complètement vide quand même.
 

ETA, 2/11/16: Non, c’étais de ma faute : je tapais le CAPTCHA à la zone de texte pour confirmer le mot de passe …

 

Aonghas Pàdraig Caimbeul: Tilleadh Dhachaigh

Mas ma mo chuimhne, nuair a leugh mi an nobhail ghoirid seo (goirid ach annasach, inntinneach is tarraingeach) a’ chiad turas, trì bliadhna gu leth air ais, bha corr is duilleag làn notaichean agam dhe faclan is abairtean nach do thuig mi a dh’aindeoin a h-uile faclair a bha agam. A-nis, cha mhòr nach do thuig mi a h-uile rud. Cuideachd, cha chreid mi nach e gu math na b’ ainneamh a b’ fheudar dhomh coimhead ann am faclair.

Feumaidh gu bheil tuigse na Gàighlig agam a’ sìor fhàs nas fhearr – rud nach eil fìor idir, feumaidh mi aideachadh, mu dheidhinn a’ bhriathrachais ‘ghnìomhaich’ agam. Uaireannan, bidh mi a’ faireachdain mar gu bhios mi ag ionnsachadh is a’ dìochuimhneachadh is ag ionnsachadh is a’ dìochuimhneachadh agus mar sin sìos na h-aon fhaclan a-rithist ’s a-rithist …

********

Às-aithrisean (sgrìobh mi na ceithir seo nam leabhar às-aithrisean a cheana a’ chiad turas, ach ’s fìor thoil leam iad fhathast, oir tha iad fhathast iomchaidh):

Sin an rud a tha mi ag ionndrainn. Comann nan daoine.
(Peadar Sutharlanach, td 22)

 

Tha mi mar a bha mi ach nas sine, gun aois. Chaidh mìorbhail a bhuileachadh orm: am bàs fhulang gus am mealainn beatha, annasach agus coimheach ’s gu bheil e, gu h-àraidh an-seo air taobh sear an t-saoghail far a bheil mi nam shrainnsear a dh’aindeoin gach fiosrachadh a fhuair mi, a dh’aindeoin gach rannsachadh a rinn mi, agus a dh’aindeoin gach oidhirp a nì mi.
(Peadar Sutharlanach, td 39)

 

“Creag Alasdair a bha riamh ac’ air a’ chreig seo,” thuirt e. “Ge bith cò bh’ ann an Alasdair.” Bha e caoineadh, na deòir nan sruth sìos aodann còmhla ri uisgean nan speuran. Shuidh sinn an sin fad uair a thìde, ’s na h-uisgeachan a’ cur thairis.
“Dè bh’ ann?” dh’fhaighnich mi dha.
“O – cha robh aon rud. Bha a h-uile rud.”
(Peadar Sutharlanach agus a sheanair, tdd 59-60)

 

“Bha mi a’ leigeil orm,” thuirt e an uair sin. “Fad mo bheatha. Ach bha a h-uile nì dheth fìor.”
(mu Pheadar Sutharlanach, td 90)

 

Agus tha às-aithris san nobhail bhon leabhar eile, leabhar nach do leagh mi riamh, Terre des hommes le Antoine de Saint-Exupéry:

Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction.

 

Duolingo : mission accomplie

J’ai commencé à apprendre le français avec Duolingo en juin 2012. Je suis sûr que je n’ai pas atteint le milieu de l’arbre ; en tout cas, bientôt aprés que j’ai commencé utiliser mon nouveau surnom, j’ai aussi commencé de nouveau, en janvier 2014, l’arbre Duolingo avec ce surnom.

Hier, je l’ai enfin terminé. Après presque trois ans – ou même après plus que quatre ans et quart ; ça dépende de quoi on voit comme la date de début. Mais j’ai l’ai terminé. Aujourd’hui j’avais tout les cercles « doré » et j’ai fait le « quiz de progrès » sans erreuer. (Eh bien, je dois admettre qu’il n’y avait pas eu de phrases au subjonctif ni au conditionnel.)

Alors, je dois décider comment continuer. J’ai déjà lu Le Petit Prince, maintenant je lis Le Petit Nicolas et j’ai aussi Astérix chez les Bretons. Mais après ça ? Si plus de livres, lesquels ? (Commissaire Maigret ? ) Ou un certain site web de nouvelles ? (Le Monde ? ) Ou les traduction ( « l’immersion » ) sur le site de Duolingo ? Ou quelque chose de complètement différente ?

Je dois réfléchir.

 

Désintoxication

Il allait lentement, surtout au début … mais je fasais des progrès, pas à pas. Progressivement, je réduisais ma consommation quotidienne de la bière et de la vodka. Un jour j’ai nettoyé la kitchenette et les toilets; un autre jour j’ai m’enhardi et je suis allé au magasin; le prochain jour je m’ai rasé … et le jeudi dernier je suis allé au bar matin mais je ne suis pas y allé depuis. Parce que Marc m’a envoyé un texto et j’ai realisé que j’ai dû être plus vite.

Alors, vendredi je suis allé à ma docteure et à l’usine; depuis samedi je n’ai bu aucun alcool, même chez moi; et pas à pas, mais plus vite, je me remettais à faire tout que j’avait fait avant la beuverie. Maintenant, la garçonnière est rangé, mes vêtements sont propre, je ne bois pas du tout (d’alcool), je fume très peu mais je mange beaucoup, donc mes douleurs sont parties, je continue d’apprendre « mes » langues … et j’ai visité tout les docteurs auxquels j’aurait dû rendre visite.

Le début de la radiothérapie et la chimiothérapie est jeudi, le 3 novembre.

 

160828

Vingt-six ans depuis que j’ai arrivé en Écosse la première fois … Drôle de se souvenir que je connaissais si peu du pays … ou de l’avenir.

Sia bliadhna air fhichead on a thig mi a dh’Alba a’ chiad turas … Neònach ri dìochuimhneachadh dè cho beag a bha dh’fhios agam mun dùthaich … no mun àm ri teachd.

 

Antoine de Saint-Exupéry: Le Petit Prince

Lorsque je commençais à lire des livres en anglais, je choisissais ceux-là que j’avais déjà lu en traduction. J’ai trouvé cette façon utile pour un débutant : j’ai fait la même chose maintenant avec le français.

Le roman n’était pas aussi « charmant et sage » que je me suis souvenu ; en revanche, je ne suis plus adolescent. Il y a beaucoup de bons passages, mais parmi eux sont ceux qui j’ai lu, plus tard, traité par d’autres auteurs, parfois dans une meilleure manière. Et j’ai mes avis d’enfants … et mes expériences d’avoir êté apprivoisé. (Certains d’entre eux beaux, certains tristes.)

Néanmoins, généralement c’est un roman plutôt bon. Peut-être le meilleur, d’un auteur francophone, que j’ai jamais lu.

********

Citations:

J’ai ainsi vécu seul, sans personne avec qui parler véritablement.
(chapitre II)

 

Il faut des rites.
(le renard, chapitre XXI)

 

Quasiment sans viande

Je ne suis pas végétarien, bien que je respecte ce qui sont. Mais le prix des saucissons en boîte a encore augmenté ici; j’ai arrêté de les acheter. (J’ai aussi n’achète plus la purée de pommes de terre instantanée pour mes repas festifs. Je l’aimais, mais juste comme la garniture.) La viande en boîte est tellement coûteuse que je presque pourrais devenir végétarien (au moins, pesco-végétarien); cependant, je n’ai pas un réfrigérateur et je ne sais pas quoi utiliser pour les sandwiches que je porte au travail que du pâté.